Chirurgie esthétique poitrine

La chirurgie esthétique de la poitrine ou chirurgie esthétique des seins s’adresse aux femmes et aux différentes périodes de leur vie. En effet, la demande de chirurgie esthétique de la poitrine chez une femme jeune sera soit une augmentation mammaire soit une diminution mammaire. Dans certain cas, cela pourra être une cure d’asymétrie mammaire ou une cure de malformation type seins tubéreux. Chez une femme plus âgée, la chirurgie esthétique de la poitrine concernera plus la ptose liée à l’involution mammaire après les grossesses ou une chirurgie mammaire de réduction après la ménopause.

Il est important que le chirurgien esthétique maîtrise toutes les techniques de chirurgie mammaire pour pouvoir établir avec sa patiente un plan thérapeutique le plus pertinent possible. Il doit donc de facto savoir entendre, comprendre et répondre à la demande de la patiente. Une chirurgie esthétique des seins n’est réussie que si la patiente retrouve confiance en elle et ce au travers d’une féminité retrouvée.

Docteur Morgan Jefferson Goudeau Chirurgien esthétique et plastique - Augmentation mammaire par prothèses

Augmentation mammaire par prothèses

Les prothèses restent encore « la solution ». Leur voie d’abord, le choix du volume, de la forme, de sa mise en place derrière ou devant le muscle restent affaire d’indication et de choix de la patiente et du chirurgien. Le désir de la patiente est fondamental. Cependant, le chirurgien doit bien expliquer clairement les critères permettant d’obtenir un sein « naturel ».

Un sillon sous mammaire sera toujours un sillon et le sommet de la prothèse doit correspondre à la projection, dans un plan horizontal, du mamelon. Le rapport volume de la loge et volume de la prothèse est également important et déterminant pour la « souplesse » du sein opéré.

Docteur Morgan Jefferson Goudeau Chirurgien esthétique et plastique - Augmentation mammaire par transfert graisseux

Augmentation mammaire par transfert graisseux

La mammoplastie d’augmentation se caractérise essentiellement par la mise en place d’implants mammaires. Les injections de graisse autologue (lipofilling) concernent des augmentations de volume peu important ou des petits défauts post opératoires.

 

Les injections d’acide hyaluronique (Macrolane), compte tenu de leur labilité (disparaît en quelques mois) et de leur prix, ne me paraissent pas être une solution bien intéressante.

Docteur Morgan Jefferson Goudeau Chirurgien esthétique et plastique - Ptose mammaire

Ptose mammaire avec ou sans prothèse d’augmentation

Cette chirurgie s’adresse aux femmes dont les seins se sons vidés et tombent. En effet, vers la quarantaine et souvent suite aux grossesses et pour des raisons hormonales, le sein « involue ». C’est-à-dire que sa consistance ferme (glandulaire) devient molle (graisseuse) et le volume diminue. Le sein tombe alors car sa tenue est essentiellement liée à sa consistance.

 

Le problème de la rançon cicatricielle se pose d’une manière encore plus aiguë car dans ce cas, l’aspect fonctionnel ne rentre pas dans la décision, à l’instar de la réduction mammaire. La cicatrice est ici aussi péri aréolaire et en T inversé, ou péri aréolaire et verticale sous mammaire.

Parfois, sous certains conditions, la cicatrice peut être seulement semi péri aréolaire supérieure. Un implant mammaire est alors obligatoire (technique personnelle) pour réaliser une adéquation entre le contenu et le contenant.

Docteur Morgan Jefferson Goudeau Chirurgien esthétique et plastique - Réduction mammaire

Réduction mammaire

L’intervention consiste en l’ablation d’un volume glandulaire et graisseux et son adéquation cutanée. Les techniques sont nombreuses et aboutissent touts à une rançon cicatricielle non négligeable (dans la plupart des cas, la cicatrice est péri aréolaire et en T inversé).

 

La décision doit se prendre en tenant compte de ces deux éléments (amélioration morphologique fonctionnelle versus les cicatrices).

Docteur Morgan Jefferson Goudeau Chirurgien esthétique et plastique - Gynecomastie

Gynecomastie

Chez l’homme certains déséquilibres hormonaux peuvent entraîner une hypertrophie de la glande mammaire (gynécomastie).

L’intervention consiste à l’ablation de celle-ci par voie aréolaire associée ou non à une liposuccion thoracique.

Vous avez besoin de conseils ?

Dr Goudeau vous offre une préconsultation

Réserver un créneau